0522475281 | info@ecolia.ma | 21/05/2018 - 05/09/1439

كان يا ماكان التعليم العربي ...

كان يا ماكان التعليم العربي ...
  • صادرة في 21-06-2013 مع 06:38
  • Bensalah Djamel مؤلف:
  • عدد التعليقات: 0
  • أضف تعليقا
في واحد من أبواب كتاب مقدمة ابن خلدون*، المفكر العربي الشهير، يقوم المؤلف بوصف و تحليل و نقد مختلف طرق التدريس في بلدان المغرب و اسبانيا المسلمة...نص يبقى، و لو بعد مرور ستة قرون، نصا دائم الصلاحية

القران أولا
«Une des marques distinctives de la civilisation musulmane est l’habitude d’enseigner le Coran aux enfants. [...] Donc le Coran forme la base de l’enseignement et sert de fondation à toutes les connaissances qui s’acquièrent plus tard. [...] En effet, les premières choses qu’on apprend par cœur servent de fondations aux connaissances acquises subséquemment. [...] Les habitants du Maghreb ont pour système de tenir leurs enfants à l’étude du Coran seulement. [...] Dans aucun de leurs cours d’enseignement (primaire) ils ne mêlent d’autres notions à celles que nous venons de mentionner ; ils n’y parlent ni des traditions, ni de la jurisprudence, ni de la poésie, ni de la langue des (anciens) Arabes. [...] S’il renonce ainsi à cette branche d’études, il renonce ordinairement à toutes les autres
 
ما يترتب عن ذلك...
فأما أهل أفريقية والمغرب فأفادهم الاقتصار على القرآن القصور عن ملكة اللسان جملة و ذلك أن القرآن لا ينشأ عنه في الغالب ملكة لما أن البشر مصروفون عن الإتيان بمثله فهم مصروفون لذلك عن الاستعمال على أساليبه و الاحتذاء بها. و ليس لهم ملكة في غير أساليبه فلا يحصل لصاحبه ملكة في اللسان العربي و حظه الجمود في العبارات و قلة التصرف في الكلام.

الشعر قبل أي شيء
Les (musulmans) espagnols ont pour système d’enseigner plusieurs choses à la fois : (pendant que les enfants apprennent le Coran) on les oblige, dès leur première jeunesse, à réciter des pièces de vers et des épîtres, et à étudier la grammaire et la philologie arabes. Ce genre d’enseignement les dispose à acquérir plus tard une connaissance approfondie de cette langue. Mais ils ne font jamais un grand progrès dans les autres sciences. [...] Le cadi Abou Bakr Ibn Al-Arabi propose, dans le récit de son voyage, un plan d’enseignement très original, sur lequel il revient à plusieurs reprises, en y ajoutant de nouvelles observations. Selon lui, il faudrait suivre le système des Espagnols et enseigner l’arabe et la poésie avant les autres sciences.Voici ce qu’il dit : «il faudrait commencer par l’étude de leur poésie (celle des Arabes) et de leur langue (...) L’élève passerait ensuite au calcul et s’y appliquerait. jusqu’à ce qu’il en eût compris.les règles. Ensuite il se mettrait à lire le Coran, dont il trouverait l’étude très facile, grâce à ces travaux préliminaires.» Il dit plus loin : «O la conduite irréfléchie de nos compatriotes ! ils obligent des enfants à commencer leurs études par le livre de Dieu, et à lire ce qu’ils ne comprennent pas (...).»

*عن التعليم الأولي و عن الاختلافات الموجودة بين نظم التعليم المتبعة في مختلف البلدان الاسلامية
vous devez saisir un titre
vous devez saisir le corps de l'article